Dr Benjamin SAINSOUS

Chirurgie Orthopédique et Traumatologique

Chirurgie Arthroscopique et Prothétique

Chirurgie du Sport

L’arthrose du genou

L’arthrose du genou est une pathologie qui porte atteinte à la qualité du cartilage articulaire. Avec l’âge, le cartilage se détériore pour exposer l’os sous chondral à l’articulation. Lors de la mobilisation de l’articulation, en charge, le frottement des deux surfaces articulaires altérées induit une douleur à l’origine de l’impotence fonctionnelle.

Les symptômes rencontrés sont la douleur, le gonflement articulaire et la raideur pouvant devenir définitive et entrainer un handicap fonctionnel sérieux et invalidant. L’arthrose concerne à l’heure actuelle environ 10 millions de personnes en France selon les données de l’OMS (organisation mondiale de la santé), les femmes sont plus touchées que les hommes et la prévalence atteint 40% chez les plus de 70 ans.


Un traitement médical est envisagé dans un premier temps quelque soit l'importance radiologique de l'arthrose dans le but de faire perdurer cette articulation en cours d’usure. On parle alors d’économie articulaire.

Ce traitement consiste en :

  • Un traitement antalgique à la demande
  • Un traitement anti-inflammatoire en cas de crise douloureuse
  • Une activité sportive en préservant les contraintes de charges au niveau de l’articulation (natation, vélo, …)
  • Une perte de poids éventuelle en cas de surcharge pour diminuer les contraintes sur l’articulation
  • La réalisation d’infiltration (visco-supplémentation, corticoïdes) afin d’améliorer le fonctionnement et l’indolence du genou.

Acide Hyaluronique:

L’acide hyaluronique dans le genou ou "visco supplémentation" est un excellent traitement de l’arthrose et est de plus en plus proposé dans les symptômes douloureux de l’arthrose et en prévention de l’aggravation arthrosique.

L’acide hyaluronique est un des constituants du liquide synovial qui est le liquide articulaire normal dans lequel baigne le cartilage d’une articulation.

L’ACIDE HYALURONIQUE supplée donc le liquide synovial déficient afin d’atténuer ou enrayer la douleur, réduire la raideur articulaire en contribuant à améliorer la mobilité des patients arthrosiques. Le processus arthrosique se trouve donc ralenti.

Le plus souvent il est nécessaire de réaliser 3 infiltrations d'acide hyaluronique dans le genou chacune espacée de 8 joursen moyenne. Parfois le chirurgien spécialiste jugera que ce traitement par infiltrations d’acide hyaluronique nécessite aupréalable un lavage articulaire par arthroscopie afin d’améliorer significativement les résultats notamment dans le cadre d’arthroses très inflammatoires avec épanchements articulaires abondants de façon à infiltrer l’acide hyaluronique dans une articulation « nettoyée » préalablement.

Ces infiltrations de gel d’acide hyaluronique ont une prise en charge par la sécurité sociale dans le cadre de l’arthrose du genou si elles sont prescrites et réalisées par un spécialiste rhumatologue, chirurgien ou radiologue. Elles sont réalisées en cabinet médical, en toute asepsie et ne nécessitent comme précaution que de ménager son articulation quelques jours.

Les contre indications de l'acide hyaluronique sont celles liées à tout type d’infiltration (infectieux très rarement, risque hémorragique chez les patients sous anticoagulants, allergie à un des composants etc.).

le traitement de l’arthrose par infiltration de gel d’acide hyaluronique est un traitement de très bonne efficacité sur la douleur et la prévention de l’aggravation arthrosique. Il peut être prescrit et réalisé assez largement chez les patients souffrant d’arthrose pour :

  • Diminuer la douleur
  • Augmenter les mobilités articulaires
  • Réduire la prise d’anti inflammatoires

Et à l’avantage de ne pas nécessiter d’hospitalisation, d’avoir de très faibles effets secondaires et de rallonger les délais avant  une intervention chirurgicale.

L'efficacité est variable, mais peut durer plus d'un an.


En cas d’échec de ce traitement médical optimisé, le traitement chirurgical est envisagé. Il peut répondre parfois en cas de défaut de répartition des charges sur le genou à une ostéotomie tibiale voire en cas d’arthrose évoluée à une prothèse  unicompartimentale ou totale du genou, après discussion au près de votre chirurgien des bénéfices-risques de l’intervention programmée.

est une pathologie qui porte atteinte à la qualité du cartilage articulaire. Avec l’âge, le cartilage se détériore pour exposer l’os sous chondral à l’articulation. Lors de la mobilisation de l’articulation, en charge, le frottement des deux surfaces articulaires altérées induit une douleur à l’origine de l’impotence fonctionnelle.

schéma de l’arthrose du genou

radiographie d’arthrose de genou

Un traitement médical est envisagé dans un premier temps dans le but de faire perdurer cette articulation en cours d’usure. On parle alors d’économie articulaire. Ce traitement consiste en :

  • Un traitement antalgique à la demande
  • Un traitement anti-inflammatoire en cas de crise douloureuse
  • Une activité sportive en préservant les contraintes de charges au niveau de l’articulation (natation, vélo, …)
  • Une perte de poids éventuelle en cas de surcharge pour diminuer les contraintes sur l’articulation
  • La réalisation d’infiltration (visco-supplémentation, corticoïdes) afin d’améliorer le fonctionnement et l’indolence du genou.

En cas d’échec de ce traitement médical optimisé, le traitement chirurgical est envisagé. Il peut répondre parfois en cas de défaut de répartition des charges sur le genou à une ostéotomie tibiale voire en cas d’arthrose évoluée à une prothèse  unicompartimentale ou totale du genou, après discussion au près de votre chirurgien des bénéfices-risques de l’intervention programmée.